Éditorial

  • Hugues Lacroix Université de Montréal

Résumé

ScriptUM : la revue du colloque VocUM est une revue savante multidisciplinaire née en 2014 d’une initiative étudiante et ayant pour vocation de partager le fruit de recherches liées de près ou de loin au langage. Après ses deux premiers numéros, le nom et la réputation de la revue commencent à s’imposer, mais il faut désormais en assurer la pérennité et la publication ponctuelle, une tâche assumée chaque année par un nouveau comité éditorial de taille et de composition variables. Heureusement, le comité éditorial de cette troisième édition a pu compter sur l’expérience des éditions antérieures et a déjà passé le flambeau à une nouvelle équipe pour la suite.

Ce troisième numéro propose de suivre la ligne éditoriale tracée par les numéros précédents, soit d’aborder la recherche au sein de différentes disciplines liées au langage : linguistique, traduction, littérature, langues modernes, et autres. La vocation de la revue n’est pas simplement de publier des articles scientifiques de qualité, mais aussi de guider les auteures et auteurs à travers les différentes étapes du processus de publication d’un article scientifique : respect d’une feuille de style détaillée, exposition à l’évaluation à l’aveugle par les pairs, vérification des modifications, révision stylistique, mise en page, graphisme professionnel, lecture d’épreuves, etc.

La présente édition de ScriptUM comprend cinq articles, dont un en anglais et quatre en français, rédigés par dix auteures et auteurs parmi les 29 présentatrices et présentateurs ayant participé à la troisième édition du colloque VocUM qui s’est tenu les 17 et 18 novembre 2016 au Carrefour des arts et des sciences de l’Université de Montréal. Les sujets couverts par les articles du présent numéro sont variés, et certains sont plus étroitement liés au thème de l’édition 2016 « Le langage sous la loupe : technologies et corpus ». Ainsi, un article (Sigiliano et Torrent) porte sur les annotations de textes en portugais brésilien en suivant les règles de FrameNet, un système d’annotations largement utilisé en linguistique computationnelle. Un autre texte (Pourquié) aborde la technologie comme outil dans le cadre de la recherche expérimentale. En effet, dans cet article, il est question de l’utilisation d’une application pour tablette spécialement développée pour évaluer le lexique et la flexion verbale chez des enfants atteints de trouble primaire du langage. D’autres textes s’organisent plutôt autour de la partie « corpus » de la thématique, avec un article (Pomerleau) portant sur l’élaboration d’un corpus en traductologie, puis un autre (Denault, Rioux-Turcotte et Tomas) portant sur un ensemble de 47 jugements scrutés afin d’y analyser la spontanéité du discours. L’autre article (Chaib) s’éloigne de la thématique annuelle, mais demeure bien ancrés dans l’approche multidisciplinaire du colloque VocUM. L’auteure nous parle de la manipulation des idées dans les traductions d’une œuvre datant de 1526 et originalement rédigée par Jean-Léon L’Africain.

Encore une fois cette année, nous vous offrons un numéro qui représente bien la variété et l’excellence de la relève en recherche. Le conseil d’administration ainsi que le comité organisateur du colloque VocUM se joignent au comité éditorial de ScriptUM pour vous souhaiter une agréable lecture.

Publié-e
2019-11-15
Rubrique
Articles